La connaissance des plantes aromatiques et de leurs essences existe depuis la nuit des temps.Leurs puissantes propriétés thérapeutiques sont utilisées depuis des millénaires en Chine (cannelle, anis, gingembre), en Inde, au Moyen Orient (Khella, pin), en Egypte, en Grèce, en Amérique du Sud (Bois de Hô) et en Afrique (encens, myrrhe, ravintsara).L’huile essentielle, véritable quintessence de la plante et de la nature, est issue de la distillation à la vapeur d’eau des plantes aromatiques.Chaque huile essentielle possède une structure moléculaire complexe qui lui confère de nombreuses vertus thérapeutiques et qui lui permet d’agir sur les 3 plans de l’être : physiologique (aromathérapie), énergétique (Phyto-énergétique) et psycho-émotionnel (olfacto-thérapie). L’aromathérapie : L’aromathérapie selon l’école française se base sur l’analyse de la structure moléculaire et biochimique de l’huile essentielle afin de cibler au mieux son champ d’action. Chaque huile essentielle possède une structure biochimique qui lui est propre, lui conférant par la même ses vertus thérapeutiques et lui permettant d’agir de façon privilégiée sur tel ou tel système corporel (ORL, génito-urinaire, nerveux, immunitaire, etc.).Leur utilisation se veut aussi bien préventive, que curative.L’utilisation des huiles essentielles est loin d’être anodine et demande une connaissance approfondie de leur composition biochimique afin d’être utilisées à bon escient. Pour le Dr Willem, l’aromathérapie n’est pas une médecine douce, c’est une médecine naturelle. La Phyto-énergétique :La Phyto-énergétique consiste à appliquer des synergies d’huiles essentielles ou des huiles unitaires sur les méridiens et les points d’acupuncture.Cette technique, mise au point par Elske Miles et Michel Odoul, allie la connaissance des huiles essentielles à la Médecine Traditionnelle Chinoise et constitue en ce sens un véritable pont entre l’Orient et l’Occident. Les synergies et les huiles unitaires utilisées correspondent à la fréquence vibratoire des méridiens et des points auxquels ils sont associés et agissent comme de véritables aiguilles d’acupuncture permettant de rétablir l’équilibre énergétique. L’olfacto-thérapie : Son terrain d’action est la dimension psychique de l’être humain.L’olfacto-thérapie consiste en l’harmonisation des « humeurs » de la personne par le biais uniquement olfactif grâce à l’utilisation des huiles essentielles, des essences ou des absolus.Ce travail subtil de rééquilibrage de l’état d’âme, de l’esprit et des tendances comportementales chez l’individu peut être comparé à l’accordage d’un instrument de musique : rien n’est enlevé ni ajouté à l’instrument et pourtant l’accordage s’entend aux sons produits par l’instrument…Un grand voyage aux pays des odeurs… Mention légale :L’utilisation des huiles essentielles ne remplace aucunement une consultation chez un médecin et ne se substitue en rien à un traitement allopathique.

 

 

L'aromathérapie est la science des huiles essentielles.

La connaissance des plantes aromatiques et de leurs essences existe depuis la nuit des temps et dans toutes

les cultures.

 

Leurs puissantes propriétés thérapeutiques sont utilisées depuis des millénaires en Chine

(cannelle, anis, gingembre), en Inde, au Moyen Orient (Khella, pin), en Egypte, en Grèce, en Amérique du Sud

(Bois de Hô) et en Afrique (encens, myrrhe, ravintsara). L’huile essentielle, véritable quintessence de la plante et

de la nature, est issue de la distillation à la vapeur d’eau des plantes aromatiques.

 

Chaque huile essentielle possède une structure moléculaire complexe qui lui confère de nombreuses

vertus thérapeutiques et qui lui permet d’agir sur les 3 plans de l’être : physiologique,énergétique et psycho-émotionnel.

 

  • Les différents champs d'action :

 

Le premier champ d'action des huiles essentielles est la dimension moléculaire. L’aromathérapie selon l’école française se base sur l’analyse de la structure moléculaire et biochimique de l’huile essentielle afin de cibler au mieux son champ d’action. Chaque huile essentielle possède une structure biochimique qui lui est propre, lui conférant par la même ses vertus thérapeutiques et lui permettant d’agir de façon privilégiée sur tel ou tel système corporel (ORL, génito-urinaire, nerveux, immunitaire, etc.).

 

Ce mode d'utilisation vise la dimension physiologique de l'individu et se veut aussi bien préventif que curatif.

 

Au delà de cette approche moléculaire, les huiles essentielles possèdent également une dimension énergétique de par leur vibration. Les huiles essentielles agissent sur les méridiens et les points d'acupuncture ainsi que sur les différents Chakras pour un rééquilibrage profond de l'individu.

 

Le dernier champ d'action des huiles essentielles est le champ olfactif. Cette approche, que l'on nomme olfactothérapie, agit sur la dimension psychique et émotionnelle de l’être humain. L’olfactothérapie consiste en l’harmonisation des « humeurs » de la personne par le biais uniquement olfactif grâce à l’utilisation des huiles essentielles, des essences ou des absolus.

 

Ce travail subtil de rééquilibrage de l’état d’âme, de l’esprit et des tendances comportementales chez l’individu peut être comparé à l’accordage d’un instrument de musique : rien n’est enlevé ni ajouté à l’instrument et pourtant l’accordage s’entend aux sons produits par l’instrument…

 

Un grand voyage aux pays des odeurs…

L’utilisation des huiles essentielles est loin d’être anodine et demande une connaissance approfondie de leur composition biochimique afin d’être utilisées à bon escient. Pour le Dr Willem, l’aromathérapie n’est pas une médecine douce, c’est une médecine naturelle.

 

  • Mention légale :

 

L’utilisation des huiles essentielles ne remplace aucunement une consultation chez un médecin et ne se substitue en rien à un traitement allopathique.